Petites histoires

  • semis spontanés

    Allez, on s'y met ! Aujourd'hui, je balaie la-cour-de-devant !  C'est la période de l'année où le tilleul recouvre la cour de ses petits bouts de fleurs séchées...

    Mais en me penchant sur les avaloirs pour les nettoyer, j'aperçois ... des boutures d'ancolies !!

    DSC_0177.JPG

    DSC_0178.JPG

    Si on enlève délicatement les grilles des avaloirs, les petites ancolies sont préservées. Super ! Elles se sont enracinées dans moins d'un centimètre de "substrat"...

    DSC_0179.JPG

    Vite, les replanter...et me voilà avec une petite collection d'ancolies-surprises ! Bon, il ne reste plus qu'à les chouchouter !

    DSC_0182.JPG

    N.B. Maryline,  je ne t'oublie pas ^^  ...  Je récolte les graines sur les grands pieds cette semaine !

    Jolie fin de semaine à vous,

    Silène

     

  • Super, il pleut encore !

    Évidemment, un titre pareil en ce moment, ça fait penser à une boutade. Ici, on n'en peut plus de toute cette eau ! Averses, éclaircies, orages, nouvelles averses... Littéralement, on n'en-peut-plus. On trépigne. On s'impatiente.

    Et pourtant, ce matin, en tentant un petit tour du jardin entre deux averses, j'ai béni la météo !

    DSC_0758.JPG

    Un petit retour en arrière s'impose. Lors de la dernière bourse aux plantes de Loyers,  j'ai acheté  (pour 3 euros) un gros sac à grains sur lequel était inscrit "Darmera" au marqueur. A vrai dire, c'était une masse de terre compacte, très lourde, dans laquelle on distinguait à peine des racines épaisses, anciennes...

    DSC_0096.JPG

    La vendeuse m'a indiqué "ne pas être connaisseuse en darmera" mais elle tenait ce sac de sa cousine, qui lui avait confié pour la bourse... Elle  m'a décrit l'impressionnant massif formé par cette grande plante, au bord d'une pièce d'eau, chez sa cousine.

    Le sac ne paraissait pas très engageant, mais la tentation était grande (je rêve de darmera depuis plusieurs années...). Et puis je sais le sérieux de l'équipe organisatrice de cette bourse, notamment dans la sélection des plantes proposées. J'ai donc acheté le sac...  On était le 24 avril. J'ai  un peu tardé à replanter le colosse, mais ce matin...

    DSC_0789.JPG

    DSC_0791.JPG

    Si !!! Non seulement le "darmera peltata" s'installe, mais il est déjà en train de fleurir... Je vous le dis ; j'ai béni toute cette pluie ! smile

    DSC_0767.JPG

    Il est installé dans le fond du jardin, bien entendu. Comme le terrain est en pente, c'est l'endroit le plus frais. Ce matin,  on y patauge presque. Il y a quelques années, j'avais même tenté d'y installer un gunnera, mais la rudesse d'un hiver a eu raison de lui... Le fond du jardin est boisé et donc très ombragé, mais je l'ai installé dans un large rai de lumière, une toute petite clairière en somme.

    DSC_0787.JPG

    DSC_0762.JPG

    Comment dit-on déjà ?  Heu, ..." À quelque chose  malheur est bon ",  je crois...

    Pourvu que l'on reste dans un domaine léger, comme celui du jardin, je partage assez bien l'idée. ^^

     

    Beau dimanche à vous !

    Silène

    DSC_0766.JPG

  • Histoire de graines

    Au frais sur la terrasse et sous l’œil attentif de Vendredi en équilibre sur la rambarde, aujourd'hui récupération des graines d'ancolies...

    0174.jpg

    0173.jpg

    Un plein saladier de fleurs sèches et ... tout juste le fond d'un petit sachet de graines récoltées. On est donc bien ici dans la catégorie "véritable trésor" ! 

    0172.jpg

    Hélas, cette année encore, elles sont toutes mélangées. Chaque année, je me promets de les étiqueter en fleurs et de les récolter séparément, puis... je ne le fais pas.  Ah.... ce temps qui nous file entre les doigts ! 

    Mais au fond, je les aime autant dispersées à la volée, créant de belles compositions surprises !

    DSC_0062.JPG

    Bon début de w-e à vous,

    Silène

     

     

     

  • La fraîcheur des Cascatelles

    Dans la série "activités estivales" et même si l'on s'éloigne un peu de l'univers des plantes (pas tant que ça) et des jardins, aujourd'hui je vous propose de découvrir la balade dite des Cascatelles, en bord de Meuse à Waulsort.

    IMG_9865.JPGAu début du siècle, Waulsort était un endroit renommé pour ses palaces qui accueillaient en villégiature sur les bords de la Meuse les riches habitants de la capitale.

    2013_08_23.jpg

    Depuis ce printemps, un groupe de passionnés, emmenés par l’enthousiasme et l'énergie de Diane Olivier (une  femme qui peut déplacer des montagnes !) a choisi de redonner vie à une de ces villas mosanes qui ont fait les beaux jours de Waulsort. Et notre balade du jour part de là; de la Villa 1900 ! Brasserie, restaurant, espace pour  séminaires, épicerie de produits locaux: une adresse chaleureuse et authentique que je vous recommande sans la moindre restriction !

    2015_07_068.jpg

    Puis on traverse la Meuse, grâce au passeur d'eau (comme en 1875 !)...

    2015_07_067.jpg

    ...et depuis l'autre berge on entame au frais, à l'ombre de la végétation, la promenade des Cascatelles...

    2015_07_066.jpg

    Un sentier, parfois un peu escarpé, qui court tout le long d'une succession de cascades.

    IMG_9871.JPG

    IMG_9872.JPG

    2015_07_069.jpg

    Mais quelle est belle cette vallée de la Meuse entre Dinant et la frontière française !

    IMG_9928.JPG

    Je vous souhaite une toute belle semaine estivale !

    Silène

  • Ruelle de l'Abeille

     Je  ne veux pas quitter mes souvenirs de juillet,  sans vous présenter mon gros coup de coeur pour une ruelle d'Arbois (Jura).   On se promenait tranquillement dans la jolie ville d'Arbois; on avait acheté des chocolats chez Hirsinger ( hmmmmm), puis un peu après la crèmerie "La cave de Comté", soudain,  en pleine rue comme ça,  gros coup de foudre pour ... l'entrée d'une ruelle !

    IMG_0533.JPG

    2010_07_262 [800x600].jpg

    IMG_0537.JPG

     Alors ? Magique, non ?   Quelle jolie entrée de maison,  j'ai adoré !  On avait l'impression d'être transporté dans un conte pour enfant;  vous savez, quand on passe   en quelques secondes,  en tournant le coin de rue,  dans un monde merveilleux...

     

     Je vous souhaite une très belle semaine,  pleine d'instants merveilleux !

     Silène

     

      N.B. Je crois que c'est la ruelle de l'Abeille. Mais je ne suis plus très sûre de mes petites notes, alors si quelqu'un s'aperçoit que je me trompe, merci de bien vouloir rectifier l'info via un commentaire.

     

  • La drève

    Aujourd'hui, pas de jardin mais une "autre douceur" indispensable: la balade. Ce matin-là très tôt, rendez-vous était pris pour aller revoir une drève que maman, grande spécialiste des trésors de notre région, m'avait fait découvrir et que je voulais revoir.    - Il  pleut. Que fait-on: on y va quand même ?   - Bien sûr. Là-bas, il ne pleuvra pas, tu verras.   Soit... on se met donc en route.

    IMG_9063 [640x480]

    C'est la drève du château de Thozée. Félicien Rops -qui y vécut-  était  amoureux de ce château.   Je ne suis pas une inconditionnelle de Rops, mais c'est  une des plus belles drèves que je connaisse... je l'adore.

    Une fois sur place, il faisait toujours gris et couvert mais, bien entendu, la pluie s'est arrêtée....  Du coup,  et à défaut de revoir le château, on s'est un peu attardées dans les environs....

    2010_06_12 [1024x768]

    En rentrant à la maison,  j'avais cette impression que j'aime tant: celle d'avoir passé la matinée très loin, un peu comme si je revenais d'une escapade au siècle dernier, ou alors en Angleterre....

    La pluie,  tôt un matin de juin,  dans les bois et les campagnes; ce sont des parfums que j'aime plus que tout.  Alors si en plus je fais la balade avec maman, ça devient carrément un moment rare, et donc... précieux !

    Dans les prochains posts, je vous présenterai des photos plus ensoleillées...;o)   Des photos du merveilleux Jardin du Sous-bois ce dimanche.   Puis aussi quelques unes des roses vues au château de Lesves, toujours dimanche.  Ceci dit, pour les plus impatients, vous pouvez toujours vous replonger dans les photos prises au Sous-Bois ces deux dernières années, via les archives:  ce sont les posts du 15 au 18 juin 08,  et du 14 au 17 juin 09 .... :o)

    D'ici là portez-vous bien,

    Silène

     

    N.B. Et un petit coucou tout spécial à Charlotte !   :o)
     

  • Deux mésanges

    Incroyable: deux mésanges ont choisi "le chantier" (voir le dernier post) pour y établir leur nid. Si ! Depuis, dès qu'on reste quelques minutes sans trop bouger sur la terrasse, on peut assister, et aux premières loges, aux incessants aller-retour du couple vers le nid, qui se trouve... au creux d'une pile de blocs !

    2010_06_061 [640x480]

    Leurs stratégies d'approche sont passionnantes à observer.  La plus grande prudence est de mise. Pour ne pas risquer de les éloigner, on a décrété      l'interdiction formelle - et elle vaut pour toute la tribu ! -  de s'approcher à moins de trois mètres de la pile de blocs; c'est vraiment trop mignon à suivre. Du coup, "le chantier" en deviendrait presque sympathique... :o)

     

  • Fin de journée

    Retour à la maison, par les chemins de campagne. Fin de semaine; envie d'être vite à la maison tant qu'il fait encore clair. Envie d'un café bien chaud... Mais la campagne est trop belle..... Je m'arrête quelques minutes sur le bas côté.

    Rien qui sorte vraiment de l'ordinaire, c'est vrai; juste un peu de brûme qui souligne les branchages, un ciel dégagé et clair, et comme une douceur qui flotte dans l'air.  Et puis, cette terre humide qui semble n'attendre qu'une chose, nous livrer ses trésors.... Quelle belle fin de journée !

    IMG_6471 [320x200]

    IMG_6473 [320x200]

    IMG_6479 [320x200]

     

     

     

     

     

     

    Je vous souhaite un joli passage en février !

    Silène

  • Comme Marcel

    Cette après-midi, j'avais décidé de faire comme Marcel...  ( et beaucoup d'entre nous...hé, hé); j'avais décidé de m'attaquer à l'entrée de la maison ! 

    Il y a tant à faire au jardin ! Je préfère aussi commencer par une petite surface, c'est plus encourageant; on voit plus vite le résultat.  Allez zou, une bonne heure, et tout devrait être bien net !

    Situation de départ... Hmm, pas jojo  tout ça !

    IMG_0092 [640x480]

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Tiens, voilà Armande. La voisine voit que je suis dehors, et s'empresse de venir me dire quelques mots ... :o)   

    Situation intermédiaire; on commence à "voir la place" !

    IMG_0094 [320x200]

     

     

     

     

     

     

    Puis c'est Suzanne, qui faisait son tour du quartier, et s'arrête une minute devant la maison, avant de rentrer chez elle. Puis Josiane et son mari ... Dès qu'on dépasse les 12 °C, ce quartier revit. J'ai eu de la compagnie  toute l'après-midi !  Ben oui,... j'ai mis toute l'après-midi pour nettoyer le petit massif de "la cour de devant"  :o)

    Mais au final, on voit mieux les primevères, et les pousses de tulipes et de jonquilles. Et puis, on commence à aperçevoir les ancolies (si, mais toutes petites), les bourgeons sur les clématites et le chèvrefeuille, les petites  pousses d'alchémille, et d'euphorbe "petit cyprès"... Hmm, que ça fait du bien !

    IMG_0097 [640x480]

    IMG_0096 [640x480]

     

     

     

    Finalement, je n'aurai pas vraiment fait grand chose, c'est vrai... mais quel plaisir de boire une tasse de café sur le banc, en taillant une bavette avec ses voisins, et en regardant, du coin de l'oeil, cette belle terre qui nous apporte tant de bonheur !

     

    Une très belle semaine à chacun d'entre vous !

     

    N.B. Je viens de reçevoir un bien étrange prix... c'est une oreille !   Le petit visuel qui illustre ce prix est vraiment ...particulier ! Mais par contre le fait de le reçevoir me fait très plaisir. Vraiment ! En effet, la personne qui me le dédie ( c'est l'auteure du merveilleux "Un jardin sinon rien" ) précise que cette oreille est destinée aux blogs " qui créent une différence dans la blogosphère"... et rien ne pouvait me faire plus plaisir que ça, même si c'est très largement usurpé, c'est sûr !

    Alors, heu... je choisis de ne pas reproduire cette oreille ici, mais par contre je vous invite à aller la voir sur " Un jardin sinon rien"... :o)  

    Et puis, à mon tour je souhaite décerner cette "oreille de Van Gogh" à un blog qui apporte, selon moi, quelque chose d'un peu différent dans la blogosphère... c'est le blog de Passiflore, que je choisis pour son ton, pour son humour qui me ravit !

    Enfin, quand je dis " le jardin de passiflore"... c'est moi qui l'appelle comme ça; son vrai nom c'est " Le jardin, le chat et moi" ... :o)   Si vous ne le connaissez pas encore, passez donc par là sans perdre une minute !

     

  • Aujourd'hui, une petite histoire

    Dans la buanderie, il y a une des deux fenêtres que nous n'utilisons pas très souvent, pour différentes raisons.  

    Quelle surprise, donc, ce matin, en l'ouvrant !  Je viens d'y découvrir...une petite colonie bien à l'abri !

     Image1 [320x200]

     Image2 [320x200]

     

     

     

     

     

     

    Pas de panique, je ne suis pas envahie d'un abominable nuisible, vous avez bien vu; ce sont des coccinelles !

    Etrange, n'est-ce pas ? Comment sont-elles arrivées là ? Sont-elles plus nombreuses encore dans la structure (creuse, il est vrai) du châssis en PVC ? Si quelqu'un a déjà eu de tels locataires, merci de m'envoyer un petit message pour m'en dire plus ... A quelle période partiront-elles ? J'imagine qu'elles vont passer l'hiver là ?

    Quoi qu'il en soit, j'ai immédiatement affiché un petit mot ...

    IMG_8856 [320x200]

     

     

     

     

     

     

     

    ... et fait savoir à toute ma tribu, que plus personne ne pouvait plus ouvrir cette fenêtre ... d'ici le printemps prochain !   :o)

    Comme je ne sais pas depuis combien de temps elles sont là, s'il leur faut longtemps pour s'installer ou pas, ... je me suis empressée de faire le tour de toutes les fenêtres de la maison, les ouvrant toutes avec d'infinies précautions, mais aucune autre n'abrite de coccinelles....

    Surtout, n'hésitez pas à me faire savoir ce que vous connaissez de leur vie et de leurs habitudes. Ce serait bien sympa.

    N.B. Tout grand merci à chacun pour vos messages ! Suite à vos commentaires, et aussi un article trouvé via le blog de Lady Isa, puis "2 jardins en Bretagne", j'en sais un peu plus.... Je ne les détruirai donc pas (ça ne sert à rien semble-t-il ) mais je vous place l'article en lien...

    http://www.inra.fr/opie-insectes/pdf/i136san_martin-et-al.pf

     

    Une très bonne semaine à tous.

  • Aujourd'hui, une histoire

    Je viens de refermer un très joli récit d'un auteur belge, et je me souviens du jardin de mon grand-père.

    En sortant de la maison de mes grands-parents, on se trouvait d'abord sur une petite cour couverte, qui assurait le passage "au sec" jusqu'à l'atelier de cordonnerie. Dans cet atelier, bien entendu, on ne pouvait jamais se rendre seuls. Trop de machines étaient dangereuses pour les enfants, nous disait-on. Mais dans le jardin, on pouvait "aller faire un tour" sans être accompagnés d'adultes !

    Une fois l'atelier contourné, c'était l' Aventure - la Grande Aventure - qui commençait. Le jardin était tout en longueur; un de ces jardins comme on en voit dans les petites villes industrielles, qui s'étirent sur plusieurs dizaines de mètres mais sur la largeur de la façade seulement. C'était surtout un jardin utilitaire; les allées étroites étaient, pour la plupart,  bétonnées et elles formaient un quadrillage serré entre les "couches à légumes". Des châssis de récupération, montés sur des planches de bois épaisses  faisaient ces couches d'une grande efficacité. Ce dédale, de fenêtres qui ouvraient sur la terre, pour nous qui étions si petits, semblait merveilleux.

    Dans ce jardin  tout nous était présenté comme "dangereux".  Nous avions droit à dix recommandations au moins avant de pouvoir sortir ! Mais à l'époque, un fois les consignes données, on permettait encore aux enfants de vivre dangereusement. "Et faites bien attention de ne pas tomber dans les couches. Ne vous bousculez pas". En enfants obéissants, nous marchions donc dans les allées. Une fois hors de vue, nous courrions, bien entendu, mais comment dire; nous courrions sagement ! Sans vouloir se  dépasser.

    Le but de la promenade était toujours le même: le banc en bois, peint en blanc, près des framboisiers. Ce petit espace de repos et de gourmandise, est resté gravé dans mon esprit comme quelque chose de magique, de si beau, de si beau... Je demanderai à papa un de ses jours, mais je crois qu'il devait s'y trouver aussi des roses....Oui, comme une tonnelle de roses...

    Nous allions parfois jusqu'à la porte de la Sambre. C'était une petite porte en bois mais le verrou était si lourd, et si "dur" que nous n'aurions pas pu l'ouvrir. Néanmoins, les recommandations étaient inévitables: "Et vous n'ouvrez pas la petite porte !" Mais au ton employé, on sentait bien que c'était une recommandation de pure forme; chacun devait savoir qu'il nous était impossible d'ouvrir cette porte. En y repensant , je me dis qu'il devait même y avoir un mécanisme caché de notre vue, un de ces mécanismes ingénieux dont mon grand-père avait le savoir faire, qui nous en empêchait l'ouverture.  C'est que cette petite porte ouvrait sur les berges de la Sambre...Endroit INTERDIT pour nous, s'il en était !

    Puis le coeur battant de tant de dangers frôlés, il fallait encore revenir par le chemin du grand marronnier. Il était chez les voisines, mais il était si gigantesque, et ses bogues si nombreuses, qu'elles recouvraient le sentier qui longeait la haie d'un épais tapis de piquants.

    A 3 et 6 ans, ce jardin de tous les interdits, de tous les dangers, nous semblait merveilleux à mon frère et moi. Nos souvenirs lointains et plutôt rares (on ne devait pas nous laisser sortir seuls si souvent) laissent cette époque dans son halo de brume, et ce jardin garde donc pour nous le caractère mystérieux qu'il avait à nos yeux d'enfants.

     

     

    Je n'ai pas de photo de cette époque, j'ai juste retouvé une photo de mon père, enfant lui-même, dans ce jardin. Oui, oui il y avait des rosiers ! En tout cas, ici au début des années 50, ils formaient même une arche au-dessus du banc des framboises.....

    Image1 [640x480]

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ah oui, j'allais oublier de vous dire, le petit récit attachant que je viens de lire , c'est "La petite dame en son jardin de Bruges" de Charles Bertin, paru aux éditions Actes Sud, en 1996.  C'est l'évocation de la relation  que l'auteur entrenait, enfant,  avec une grand-mère adorée. On y parle fort peu de jardin, mais c'est un très joli livre de souvenirs, vraiment. Je vous le recommande.

    à demain,

     

     

  • Aujourd'hui, une petite histoire

    Comme annoncé hier, je vous raconte comment les coreopsis sont arrivés sur "ma-cour-de-devant" ; une expression un peu belge, sans doute, et populaire, mais qui convient très bien pour notre maison...

    Cet été, on termine d'aménager l'espace devant la maison. Nous restaurons, depuis plus de 8 ans, une maison achetée à l'état de ruine (littéralement). J'avais bien prévu quelques jardinières, mais elles me semblaient un peu maigres dans ce grand espace tout propret, tout net. Et puis, j'avais aussi, depuis un certain temps, rangées au garage, trois magnifiques jardinières, toutes en longueur. Zou, je décide de les garnir !

    Je file à la pépinière la plus proche... rien. Plus rien comme annuelle, évidemment. La période n'est pas du tout appropriée pour "faire ses jadinières", je sais...... Mais par contre, ils venaient de rentrer des brassées de ce merveilleux coreopsis ! Et ils faisaient -50% sur toutes les vivaces. Il faut dire qu'elles avaient eu un fameux coup de chaleur leurs vivaces !   Seuls les coreopsis étaient encore fringants. Je risque un incrédule "Heu, la réduction c'est sur les coreopsis aussi ?"... "Oui, oui " insiste la vendeuse, tout sourire !

     IMG_7566 [640x480]

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du coup, je suis revenue sans rien pour mes belles jardinières ( qui attendront sagement la fin de l'été dans le garage), mais avec des coreopsis bien fleuris pour garnir notamment un panier en osier, et une grande bassine que je voulais mettre à l'honneur depuis longtemps.

    IMG_7564 [320x200]IMG_7553 [320x200]

     

     

     

     

     

     

     

    Evidemment, cet automne, je les replanterai au jardin, mais en attendant me voilà pour la fin de l'été, avec ma "cour-de-d'vant" toute fleurie !!

    IMG_7565 [320x200]

     

     

     

     

     

     

    Moralité de l'histoire : "Jamais n'est vain un tour en pépinière" ! Comment cette maxime n'existe pas ? Mais bien sûr que si ....

  • Promesses

    Toute une matinée au jardin, sans une seule goutte. Ah, les massifs respirent un peu mieux. Enfin, pas tous: je suis bien loin d'avoir fini le grand nettoyage de printemps !  Mais on voit ce qui a été fait. Et puis, à genoux, on voit mieux ce qui se trame; on les re-découvre  les discrètes, plantées l'an dernier, et qui arrivent, à petits pas...

    Ce qui est passionnant, avec un jardin, c'est de devoir attendre. Généralement, ce n'est pas vraiment gai d'attendre, mais au jardin cela devient un plaisir, qui grandit de jour en jour. 

    IMG_6103.JPG [320x200]

     

     

     

     

     

     

    Chaque jour, en faisant l'indispensable "tour du jardin" , on surveille le développement d'un bourgeon, les toutes petites feuilles qui s'étirent, encore toutes frippées de sommeil,  les pétales qui s'ouvrent au soleil, ou l'arrivée des premiers fruits, ...

     IMG_6178 [320x200]

     

     

     

     

     

    Les groseilles à maquereaux par exemple, j'en révais depuis tout un temps, et là elles arrivent, dans mon jardin ...  Ce sera un petit bout de mon enfance que je ceuillerai quand elles seront bien mûres. Alors je les attends avec une émotion toute particulière.

    IMG_5609.JPG [640x480]

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En ces temps, où l'efficacité, la redoutable efficacité, est règle unique de presque tous les jeux, la promesse a un peu perdu de sa crédibilité. "Promettre" semble être devenu le contraire de "tenir parole"!

    Mais un jardin, c'est retrouver le charme de la véritable promesse. Celle qui est faite d'attente, d'aléatoire parfois c'est vrai (nous n'avons pas de prise sur le temps qu'il fait !) mais aussi d'une telle récompense quand tout se conjugue bien, et que le miracle de la nature se produit. Tellement de merveilles qui se renouvellent chaque année: tant de promesses tenues.

    Dans le fond, quand on y pense, il n'y a peut-être plus guère que les jardins, de nos jours, pour tenir leurs promesses ...  ;o)

     

  • Aujourd'hui, une petite histoire.

    Il y avait, dans le jardin de notre enfance (et il s'y trouve toujours) un magnifique arbuste qui se couvrait, en mai, d'une myriade de petites fleurs blanches, tout à fait charmantes.

    IMG_6046 [320x200]

     

     

     

     

     

     

    Le parfum de cet arbuste magnifique nous enchantait. Il fallait passer tout à côté pour aller pendre le linge, et c'était chaque fois magique. Pendant de très nombreuses années, pour parler de ce vénérable arbuste (l'âge lui avait déjà conféré un volume imposant), nous disions: le chèvrefeuille.

    Comment ce nom nous était-il parvenu ? Mystère ! Peut-être était-ce même le seul nom de plante au parfum remarquable que nous connaissions. Aucun de nous ne pensait à le vérifier, et nos parents, à cette époque-là, avaient bien d'autres chats à fouetter.

    Ce n'est que des années plus tard, quand j'ai commencé à m'intéresser aux plantes et aux jardins, que je me suis rendue compte de notre méprise... A l'évidence, notre "chèvrefeuille" est un magnifique...seringat,  et d'un âge respectable. Il était déjà imposant quand les parents ont acheté cette maison, il y a plus de trente ans.

    IMG_6043 [640x480]

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Alors, aujourd'hui, quand nous devons situer quelque chose qui se trouve , ou qui se passe au jardin, nous disons tous :"derrière le seringat", ou "juste en face du seringat", bien sûr, et très naturellement, d'un air dégagé.

    Mais quand nous sommes juste entre nous, et que nous évoquons les heures douces de notre enfance, mes parents, mes frères et soeurs, et moi...nous continuons à parler "des cabanes que nous faisions sous le chèvrefeuille" !

     En prononçant ces mots, nous ne pouvons jamais réprimer un  petit sourire. Un de ces petits sourires complices qui disent : "OK, on le sait que ce n'est pas un chèvrefeuille !", et qui disent aussi : "Comme nous avons été heureux dans ce jardin !" Nous y passions des journées entières, ne rentrant à la maison que pour aller chercher des tartines de beurre.

    IMG_6045 [640x480]

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Maintenant, nous sommes tous adultes; nous ne faisons plus vraiment de cabanes, et nous connaissons le nom exact de beaucoup de plantes, mais il reste en chacun de nous quelque chose de ce temps-là. Quelque chose d'important.

    Mais j'y pense, la fête des pères, c'est un peu la fête des tribus, non ?

    Tant pis, je fais comme si : bonne fête, papa ! Et bonne fête toute la tribu. Je vous aime.

  • La saison des fraises

     

    IMG_5676.JPG [640x480]

     

    C'est parti: la saison des fraises a démarré. Et ça, dans l'année, c'est une étape ! La saison des fraises, ce n'est pas encore tout à fait l'été, mais presque. Il y a quelques années, ça voulait dire l'approche des examens de fin d'année, c'est vrai, mais donc aussi l'approche des "grandes vacances" ! Il y a bien longtemps que je n'ai plus d'examens à passer en juin, mais les fraises sont restées des petites douceurs saisonnières. Un petit coup de blues ? une fraise pour se remonter le moral ! Une météo maussade ? une fraise pour se réchauffer le coeur ! La saison des fraises, c'est la promesse des premières chaleurs, des vêtements légers. C'est le moment où on ressort ses sandalettes,  le moment des premières soirées sur la terrasse....

    Chaque année, à cette saison-ci, je me dis "J'en aurai un jour !" Et je n'en ai toujours pas dans mon jardin. Alors, j'ai pris une photo de barquettes de fraises cultivées dans ma région, et plutôt renommées par ici ; les fraises de Wépion.

    Bien entendu, j'ai acheté deux barquettes, et j'ai demandé à la vendeuse si je pouvais prendre une photo de son aubette . Elle me donne son accord, puis,  au moment où je pars, la dame me demande:  - "Dites une fois, c'est pour quoi déjà cette photo ?"    -" C'est pour partager avec des amis"....

                  

  • Aujourd'hui, une petite histoire.

    Aujourd'hui, je veux vous faire part d'une toute petite histoire, mais qui me fait bien plaisir.

    Il y a quelques jours, sur un blog magnifique ( http://notrejardin.skynetblogs.be) je trouve de très belles photos de benoîtes. Je laisse un petit commentaire, pour dire que je les aime beaucoup et que je les utilise, notamment pour "encadrer" les euphorbes griffithii, que je trouve un rien rigides. Bon . Voilà c'est un petit commentaire sans prétention.

    IMG_5687.JPG [640x480]

     

     

     

     

     

     

     

    Petite vue du "hot border"  de mon jardin, pour vous montrer ce que ça donne en ce moment... Ce n'est pas terrible comme photo, parce qu'il y a aussi un rosier "France Libre", mais qui n'est pas encore en fleurs. Voilà pour la première partie de mon histoire.

    Seconde partie. Il se trouve que j'ai la chance de travailler dans un quartier qui compte une bouquinerie. Je passe souvent y jeter un oeil. Et voilà que, tout à l'heure, je trouve un bouquin intitulé "Le jardin idéal", écrit par une certaine Beth Chatto. Je le feuillette, il s'agit d'une anglaise qui présente son jardin. Une anglaise ? je l'achète !

    En rentrant, je commence à le "lire-feuilleter"..... et mon regard s'arrête, page 87, sur une très belle photo de "Fireglow".

    IMG_5710.JPG [640x480]

    Dans la légende de cette photo l'auteure décrit une scène de son jardin : " (...) la couleur étincelante (N.B. de l'euphorbe), véritable joyau, est reprise par les touffes plus basses de GeumXborisii, tandis que ...."

    Je sens le rose me monter aux joues.  Comment ? La grande Beth Chatto ( ben, elle a tout de même été récompensée de 10 médailles d'or successives au Chelsea Flower show !), donc, la grande Beth Chatto a les mêmes idées que moi ?? Wahaou.... Je jubile. 

    IMG_5563.JPG [640x480]


     C'est vrai, mon petit parterre n'a encore rien à voir avec l'exhubérance des merveilleux massifs d'outre manche. Mais le fait de savoir qu'une grande dame - quelque part dans  un coin du sud-est de l'angleterre -  a eu " la même idée que moi ", me ravit ! :)))

    IMG_5693.JPG [640x480]

     

    Du coup, mes petites benoîtes, je ne les regarde plus tout à fait du même oeil: je leur trouve un air très.... anglais !

    A découvrir donc: http://bethchatto.co.uk